LE VERRE POLITIQUE Élection Présidentielle 2017 : tour de France d'une journaliste à la rencontre des 18 - 30 ans

« Donner une chance à ceux qui tiennent les murs »

Tahoumi a 26 ans. Le jeune homme a longtemps galéré avant de dégoter un job en plomberie à Mandelieu-la-Napoule. Même s’il votera blanc à l’élection présidentielle 2017, il rêve de changement. Surtout, il espère qu’un jour un.e politicien.ne « donne sa chance à ceux qui tiennent les murs » dans les quartiers. 

  • Est-ce que tu iras voter à l’élection présidentielle ?

« Au début je ne votais pas. Et maintenant je suis obligé par rapport à mes parents, mais je vote blanc. »

  • Est-ce que tu te sens représenté par les élus aujourd’hui ?

« Ah non… Pour moi je suis seul, je me démerde seul, j’ai pas besoin d’eux. La politique ça ne m’intéresse pas, même tout ce qui est diffusé à la télé je ne regarde pas, ça ne m’intéresse pas. Je vis ma vie tranquille, je m’en fous du monde. Moi je suis déçu depuis très longtemps ! Pour moi ça changera pas. Après peut-être je me trompe hein, peut-être il y aura quelqu’un qui va changer les choses ! Mais j’attends toujours cette personne. »

  • Quand tu dis changer les choses, ça veut dire quoi ?

« Ben changer pour tout le monde en général par rapport au travail. Pour ceux qui sont en galère. On va dire, façon de parler, qui tiennent les murs, qui font ça toute leur journée… Ils sont là à tenir les murs, à partir dans les mauvaises fréquentations, dans la délinquance. A la fin, pourquoi il y a de la délinquance ? Parce qu’ils ne trouvent pas de travail, ils ne savent pas quoi faire de leur vie, donc ils essaient d’avoir de l’argent comme ils peuvent. Moi je les connais, j’habite dans un quartier et je vois tous les jeunes qui galèrent parce qu’on ne leur donne leur chance. Moi aussi j’ai galéré deux ans pour retrouver du taf. Donc, je sais ce que c’est… Qu’est-ce qui bloquait ? Le problème c’est qu’il y avait beaucoup d’emplois, il y avait peu d’emplois et dès que tu trouvais le truc, on te laissait pas la chance vu que tu étais nouveau. On préférait prendre un ancien. »

Présentation

les villes étapes

Saillans

Saillans

Perdu dans la Drôme, Saillans n’est pas un village comme les autres. Ici, tous les habitants ont été élus maires lors des Municipales en 2014. La mobilisation a débuté contre un projet de supermarché. Elle s’est poursuivie dans les urnes. Désormais, tous participent activement au développement de la commune.

Site web

Châlon sur Saone

Châlon sur Saone

Ville de théâtre, Chalon-sur-Saône est réputée pour son festival international des arts de la rue. Si les artistes se sont bien produits cet été au grand plaisir des passants, la question du financement de la culture reste pour eux un sujet sensible. Le gouvernement et les intermittents n’ont toujours pas trouvé de terrain d’entente. 

Site web

Grenoble

Grenoble

En France, la ville verte s’appelle Grenoble. Eric Piolle est le premier écologiste élu maire d'une grande ville de Province en 2014, à l'occasion des Municipales. Fervent défenseur d’une nouvelle manière de faire de la politique, l’homme a beaucoup déçu à gauche. Notamment en juillet dernier, lors de la présentation d’un plan économique drastique.

Site web

Vaulx en Velin

Vaulx en Velin

En 1979, le quartier de la Grappinière est en feu. Vaulx-en-Velin est la première victime des émeutes urbaines, synonyme de mal être dans les ghettos. Elle est aujourd’hui le “modèle de rénovation réussie”, a annoncé le Premier ministre en avril dernier. En janvier 2015, 60 mesures ont été prises pour décloisonner ces quartiers très défavorisés.

Site web

Besançon

Besançon

Besançon la ville la plus high tech de France ? C'est le magazine Femme actuelle qui le dit. Avec son pôle d’excellence dans les nanotechnologies et le biomédical, la capitale de Franche-Comté remporte haut la main la première place dans l’utilisation des nouvelles technologies. 

Site web
Tout afficher